Renforcement de la compétence de compréhension écrite assisté par l'ordinateur

De nos jours, on ne pourrait pas imaginer un lycée sans une salle d'informatique, tant que l'ordinateur est devenu incontournable dans notre vie Les informations ne se limitent pas dans les journaux, les magazines. Elles ont pénétré dans le domaine informatique comme les courriers électroniques, les actualités sur l'Internet. Il existe aujourd'hui de très nombreux outils d'informatique ayant la particularité de recourir à plusieurs supports (image, son, texte,.) et de favoriser ainsi des traitements intellectuels diversifiés. Le terme "multimédia" désigne le plus souvent ces outils qui répondent à une volonté clairenent affirmée de favoriser un accès à l'information passant de moins en moins par des intermédiaires (comme c'est le cas pour les logiciels éducatifs classiques). Le multimédia fait appel non seulement au texte, mais aussi aux images et aux sons naturels. Aujourd'hui, le terme "multimédia" désigne communément un produit réalisé sur plusieurs supports (un livre + une vidéo + une cassette audio par exemple) qui est à la portée de tous. Nous devons plus que jamais savoir bien lire pour nous informer. Ainsi, le rôle de la compréhension écrite devient - il de plus en plus important. Comme vous savez, la révolution des nouvelles technologies entraîne des changements dans les méthodes d'enseignement de langues étrangères. L'évolution technique permet aujourd'hui d'exploiter simplement, en mode interactif, non seulement des images et des sons, mais aussi du texte, des animations et simulations pilotables, ainsi que, dans bien des cas, des traitements proches de ceux de l'informatique professionnelle. À l'heure actuelle, les didacticiens s'occupent d'une nouvelle approche appelée: L'enseignement des langues étrangères assisté par multimédia. Pour le renforcement de la compétence de compréhension écrite par l'ordinateur, nous pensons qu'il est nécessaire d'introduire l'ordinateur multimédia dans l'enseignement en général et dans celui du français en particulier pour des raisons suivantes, il sert à: - Faciliter la recherche documentaire. Le progrès technique accélère et facilite le mode de transmission et de consultation des document écrits. Au lieu de feuilleter un livre comme on consulte une console de visualisation, on fait appel au multimédia (ordinateur). Il permet de lire sans perdre beaucoup de temps et de recueillir tout à la fois le maximum d'informations. Enseignement de la CE assisté par l'ordinateur est à l'origine de cette tendance. Il est utilisé comme outil pour traiter et analyser des textes, en faire le plan, travailler sur son sens; contrôler l'orthographe, créer des exercices de lecture et des grilles des mots croisés, rechercher des informations. - Renforcer la compétence communicative en langue étrangère - Enrichir le vocabulaire, la connaissance des civilisations, des moeurs et des coutumes dans le monde. Tous les enseignants s'accordent pour dire que l'ordinateur peut aider les élèvres à acquérir aisément des connaissances. Les raisons citées ci-dessus nous ont amenée à mener un travail de recherche sur l'enseignement de la compréhension écrite assisté par multimédia. Notre ambition dans ce mémoire est d'indiquer la différence entre la nouvelle méthode et des méthodes classiques et de préciser des points forts, des points faibles de ce support, ce pour améliorer l'enseignement de la compréhension écrite à notre Ecole Professionnelle de l’Agriculture de Hanoi.

doc75 trang | Chia sẻ: superlens | Ngày: 05/06/2015 | Lượt xem: 1370 | Lượt tải: 1download
Bạn đang xem nội dung tài liệu Renforcement de la compétence de compréhension écrite assisté par l'ordinateur, để tải tài liệu về máy bạn click vào nút DOWNLOAD ở trên
INTRODUCTION De nos jours, on ne pourrait pas imaginer un lycée sans une salle d'informatique, tant que l'ordinateur est devenu incontournable dans notre vie professionnelle et privée. Les informations ne se limitent pas dans les journaux, les magazines. Elles ont pénétré dans le domaine informatique comme les courriers électroniques, les actualités sur l'Internet. Il existe aujourd'hui de très nombreux outils d'informatique ayant la particularité de recourir à plusieurs supports (image, son, texte,...) et de favoriser ainsi des traitements intellectuels diversifiés. Le terme "multimédia" désigne le plus souvent ces outils qui répondent à une volonté clairenent affirmée de favoriser un accès à l'information passant de moins en moins par des intermédiaires (comme c'est le cas pour les logiciels éducatifs classiques). Le multimédia fait appel non seulement au texte, mais aussi aux images et aux sons naturels. Aujourd'hui, le terme "multimédia" désigne communément un produit réalisé sur plusieurs supports (un livre + une vidéo + une cassette audio par exemple) qui est à la portée de tous. Nous devons plus que jamais savoir bien lire pour nous informer. Ainsi, le rôle de la compréhension écrite devient - il de plus en plus important. Comme vous savez, la révolution des nouvelles technologies entraîne des changements dans les méthodes d'enseignement de langues étrangères. L'évolution technique permet aujourd'hui d'exploiter simplement, en mode interactif, non seulement des images et des sons, mais aussi du texte, des animations et simulations pilotables, ainsi que, dans bien des cas, des traitements proches de ceux de l'informatique professionnelle. À l'heure actuelle, les didacticiens s'occupent d'une nouvelle approche appelée: L'enseignement des langues étrangères assisté par multimédia. Pour le renforcement de la compétence de compréhension écrite par l'ordinateur, nous pensons qu'il est nécessaire d'introduire l'ordinateur multimédia dans l'enseignement en général et dans celui du français en particulier pour des raisons suivantes, il sert à: - Faciliter la recherche documentaire. Le progrès technique accélère et facilite le mode de transmission et de consultation des document écrits. Au lieu de feuilleter un livre comme on consulte une console de visualisation, on fait appel au multimédia (ordinateur). Il permet de lire sans perdre beaucoup de temps et de recueillir tout à la fois le maximum d'informations. Enseignement de la CE assisté par l'ordinateur est à l'origine de cette tendance. Il est utilisé comme outil pour traiter et analyser des textes, en faire le plan, travailler sur son sens; contrôler l'orthographe, créer des exercices de lecture et des grilles des mots croisés, rechercher des informations. - Renforcer la compétence communicative en langue étrangère - Enrichir le vocabulaire, la connaissance des civilisations, des moeurs et des coutumes dans le monde. Tous les enseignants s'accordent pour dire que l'ordinateur peut aider les élèvres à acquérir aisément des connaissances. Les raisons citées ci-dessus nous ont amenée à mener un travail de recherche sur l'enseignement de la compréhension écrite assisté par multimédia. Notre ambition dans ce mémoire est d'indiquer la différence entre la nouvelle méthode et des méthodes classiques et de préciser des points forts, des points faibles de ce support, ce pour améliorer l'enseignement de la compréhension écrite à notre Ecole Professionnelle de l’Agriculture de Hanoi. Pour mener à bien ce travail de recherche, nous nous possons des questions suivantes: Il est nécessaire d’introduire l’ordinateur dans une classe de français? La présence de cet outil changera-il la méthode de travail de l’enseignant et des étudiants? L’utilisation de l’ordinateur multimédia permet d’améliorer la qualité de l’enseignement-apprentissage de la comprehension écrite des étudiants apprenant le français comme langue vivante II à notre Ecole Professionnelle de l’Agriculture de Hanoi? Et voici quelques hypothèses de départ: 1- L’enseignement du français assisté par l’ordinateur en général et de la compréhension écrite en particulier présente plus d’avantages que d’autres méthodes précédentes 2- L’enseignement de la compréhension écrite assisté par l’ordinateur change d’ambiance de travail collectif et individuel et facilite l’acquisition des connaissances des étudiants 3- L’introduction de l’ordinateur dans le milieu scolaire est indispensable et demande aussi des éléments de base en matière de l’informatique pour mieux exploiter les sites et les pages Web. 4- Quoi qu’il en soit, l’ordinateur multimédia constitue un auxiliaire pour l’enseignant plutôt qu’un remplaçant dans une classe de langue. Son utilisation dépend largement des objectifs pédagogiques fixés par l’enseignant. Nous utiliserons deux méthodes de recherche suivantes : Méthode descriptive et la recherche-action avec leur démarche propre, ce qui permet de répondre aux questions de recherche et de confirmer ou d’infirmer nos hypothèses de départ avec des résultats concrets. Notre mémoire comporte trois chapitres. Dans le premier chapitre, nous présenterons la notion de compréhension écrite, ses caractéristiques ainsi que le multimédia; de nouveaux rôles de l'enseignant et de l'apprenant. Dans le deuxième chapitre, nous faisons l’état des lieux de l’enseignement-apprentissage du français comme langue vivante II à l' Ecole Professionnelle de l’Agriculture de Hanoi. Dans le troisième chapitre, nous allons aborder l'exploitation pédagogique en classe avec des ordinateurs à l' Ecole Professionnelle de l’Agriculture de Hanoi. Le schéma de la classe avec multimédia et des conditions d'intégration y seront aussi proposés. A l’issue de ce travail de recherche, nous comptons apporter une contribution à l’amélioration de la qualité de l’enseignement-apprentissage de la comprehension écrite assisté par l’ordinateur. CHAPITRE I: CADRE THÉORIQUE Dans ce chapitre, nous proposerons une vue d'ensemble sur la place de la compréhension écrite, ses caractéristiques ainsi que celle du multimédia; de nouveaux rôles de l'enseignant et de l'apprenant. Communiquer est un besoin indispensable pour l'homme. La communication existe sous une double forme (orale, écrite ...). Autrefois, on utilisait plus souvent des messages écrits. Au fil du temps, ce type de communication est toujours une des modalités bien utilisées. En effet, vous rencontrez de divers messages écrits dans la vie, tels que: lettres, billets, télégrammes, textes juridiques, textes littéraires .... La plupart des documents, des informations spécifiques sont conservées sous forme écrite. L'écrit est un support et aussi un véhicule à l'enregistrement de toutes les réalisations scientifiques, techniques, de tous les moeurs et coutumes d'un peuple. Sans quoi nous n'avons pas l'occasion de savourer des oeuvres littéraires célèbres des siècles précédents. I. Compréhension écrite 1. Définition Le terme "compréhension écrite" a vu le jour depuis longtemps. Jusqu'à maintenant, les auteurs ont donné tant de définitions sur ce terme. Selon Daniel Coste, l'activité de la CE est une activité qui consiste avant toute chose à construire le sens à partir de la perception dans le texte d'un certain nombre d'indices jugés significatifs "toute lecture active projette du sens autant qu'elle en prélève, produit autant qu'elle reçoit". Pour Sophie Moirand dans "Enseigner à communiquer en langue étrangère" lire c'est comprendre. Comprendre c'est produire de la signification à partir des données du texte mais en les reconstruisant d'après ce que l'on connaît déjà. Deschêne (1994, 106) précise que: "comprendre un texte signifie construire sa signification". Michèle Dabène nous offre une définition: L'acte de lecture est la capacité de construire signification à partir de ce qu'on perçoit, selon des modalités ou des stratégies dont la lecture est maître et qu'il choisit à la fois en fonction des types de textes et de son projet de lecture (cité par Falcoz-Vigne 1987, 18). Pour sa part, Daniel Dubois (1976,17) définit la CE comme l'ensemble des activités qui permet l'analyse des informations reçues de classes, d'équivalences fonctionnelles, c'est-à-dire l'ensemble des actions de mise en relation d'informations nouvelles avec des données antérieurement et stockées en mémoire à long terme. Les modèles de compréhension sont étroitement liés à la représentation théorique des formes et des contenus de la mémoire à long terme .... En résumé, la notion de la CE est très variée et vaste. On peut comprendre plus simplement que lire un texte, c'est-à-dire, en dégager la signification, ce sera à la fois percevoir des choix et les évaluer. 2. Rôle de la compréhension écrite (CE) Communiquer est un besoin indispensable pour l'homme. La communication existe sous une double forme (orale, écrite ...). Autrefois, on utilisait plus souvent des messages écrits. Au fil du temps, ce type de communication est toujours une des modalités bien utilisées. En effet, vous rencontrez de divers messages écrits dans la vie, tels que: lettres, billets, télégrammes, textes juridiques, textes littéraires .... La plupart des documents, des informations spécifiques sont conservés sous forme écrite. L'écrit est un support et aussi un véhicule à l'enregistrement de toutes les réalisations scientifiques, techniques, de tous les moeurs et coutumes d'un peuple. Sans quoi nous n'avons pas l'occasion de savourer des oeuvres littéraires célèbres des siècles précédents. Le message écrit, un moyen d'information et d'expression à distance - est différent d'autres moyens communicatifs. Il permet de réaliser la communication entre deux ou plusieurs interlocuteurs sans être limité par les éléments temporels et spaciaux. Il faut noter qu'un grand nombre d'élèvres apprenant le français à travers des textes écrits parce que dans bien des cas, ils n'auraient jamais de contacts directs avec des locuteurs francophones en situation de communication orale. C'est grâce à la lecture de textes qu'ils ont des connaissances sur la culture et la civilisation françaises et des pays franconphones. Pour entrer dans la communication écrite, l'interlocuteur doit décoder des messages. C'est dire qu'il lui faut lire ou bien entreprendre, saisir et maîtriser tout ensemble signifiant. La CE joue un rôle fondamental dans l'acquisition des mécanismes du langage et de la communication. Elle est une aptitude complexe et fruit d'un apprentissage pertivo-moteur. L'enseignement de la CE aide les élèvres à compléter les informations de base (connaissances linguistiques, extralinguistiques et culturelles). À l'époque moderne, la révolution dans le domaine de technologie de l'information et de la communication demande à l'homme d'accumuler des connaissances, d'enrichir son bagage (culturel, social, technique ...) pour pouvoir y participer, y vivre et y travailler. C'est la CE qui peut répondre à ces besoins, à toutes les circonstances. Alors, c’est la lecture que l'homme choisit. On peut lire n'importe quand, n’importe où, dans tous les lieux possibles, dans le but de travailler, de s’informer ou d'occuper le temps. Reconnaissant l'importance de la lecture, le Ministère de L'Éducation et de la Formation détermine que la CE est une des quatre compétences de communication indispensables à développer chez les apprenants de langue étrangère. C'est pourquoi elle devient une discipline obligatoire dans les départements de langues étrangères. 3. Enseignement de la CE à travers des approches Comme d'autres sciences, la méthodologie de l'enseignement des langues étrangères a connu beaucoup de changements. Au cours de son évolution, de diverses approches sont apparues au monde. Alors, l'enseignement des langues étrangères, et en particulier, celui de la CE évoluent dans différentes méthodes. 3.1. Méthode traditionnelle C'est la première méthode dans l'enseignement de langue étrangère. Son objectif universel est de faire comprendre des textes littéraires. Cela veut dire que la CE est prioritaire. Pourtant, cette méthode est proche de celle utilisée pour enseigner des langues mortes. Le professeur demande aux apprenants de lire à haute voix des textes littéraires, d'étudier des listes de mots, de traduire ces textes pour trouver la valeur morale et culturelle des langues. C'est pourquoi la CE est considérée comme la compréhension des listes de mots littéraires. Dans cette méthode, les textes occupent une place prédominante. On travaille sur l'écrit et laisse tomber des document sonores. 3.2. Méthode SGAV À partir de la deuxième Guerre mondiale, le français est utilisé comme langue internationale. Pour améliorer la diffusion du français, on a mis au monde la méthode "structure globale audio - visuelle". Ce qui caractérise l'approche SGAV c'est la mise en accent sur l'oral jusqu'à cette époque-là, la langue est reconnue comme un moyen de communication. La CE occupe la seconde place après l'oral. L'objectif visé de cette méthodologie est de comprendre et s'exprimer dans un français "standard". On s'intéresse aussi au vocabulaire de base pour faire la production orale mais le vocabulaire est linité au "français fondamental". Et l'enseignement de la CE se fait essentiellement avec des dialogues fabriqués. 3.3. Approche communicative Au début des années 70, cette approche est apparue dans la perceptive du développement de la communication. Son objectif général est donc d'apprendre à parler et à communiquer dans la vie courante. À côté des textes, des dialogues fabriqués en fonction d'objectifs communicatifs, on introduit un grand nombre de documents authentiques. Par exemple, un bulletin d'informations, un menu de restaurant, un calendrier, une publicité. L'approche communicative privilégie la situation de communication, l'authenticité des échanges. La CE non seulement retrouve sa place, mais encore devient une des quatre compétences importantes dans l'enseignement/apprentissage d'une langue. La compréhension d'un texte n'est plus la compréhension des mots, des phrases isolées mais c'est le décodage d'un message, d'une signification dans sa situation de communication. Jusqu'à nos jours, l'enseignement de la CE est de plus en plus amélioré par l'appplication de nouvelles technologies. 4. Éléments requis dans la CE La compréhension écrite est un processus d'intéraction entre ce qui est lu et l'ensemble de connaissances et d'expériences de l'apprenant auquel il recourt pour donner du sens à un texte. Dans ce processus, la compréhension dépend de plusieurs facteurs: - Des facteurs concernant le texte. - Des connaissances du lecteur: + Connaissances linguistiques + Connaissances socio-culturelles + Connaissances discursives + Connaissances stratégiques 4.1. Des facteurs concernant le texte - L'ensemble des indicateurs sémiologiques externes: Disposition du texte sur la page, configuration du texte, découpage en paragraphes et découpages linéaires .... - Les éléments périgraphes: Titre, surtitre, sous-titre, nom de l'acteur, épigraphe, table des matières, sommaire, index, résumé, mots clés, .... - Les éléments non-linguistiques: photographies, dessins, graphies + légende. - Les indicateurs de genre: + Textes informatifs: articles de presse, annonces de programme, articles de dictionnaire, petites annonces, .... + Textes expressifs: lettres de lecteur, poésies, pièces de théâtre, .... + Textes persuatifs: annonces publicitaires, prospectus de voyage, .... + Textes didactiques: manuels, cours polycopiés, .... + Textes de correspondance: lettres amicales, familiales, fonctionnelles, professionnelles, .... - Les indicateurs intertextuels: Citation, notes, références bibliographies, .... - Les opérations métalinguistiques: Préface, introduction, conclusion, résumés introductifs, .... - Les facteurs de cohérence: Procédés anaphoriques divers, .... 4.2. Connaissances du lecteur 4.2.1. Connaissances linguistiques Les connaissances linguistiques sont les connaissances et les appropriations des modèles phonétiques, lexicaux, grammaticaux et textuels du système de la langue. Elles jouent un rôle primordial dans la compréhension des documents. Puisqu'au début de la lecture, l'apprenant a souvent tendance à s'appuyer sur ses connaissances grammaticales et lexicales. De plus, si on ne connaît pas la grammaire, le lexique, d'une langue étrangère, on n'arrive pas à comprendre un texte écrit par cette langue même si on est très fort en connaissances culturelles, stratégiques de lecture et discursives. La lecture dépend largement des expériences linguistiques antérieures du lecteur. La faiblesse des compétences linguistiques constitue un obstacle important à la compréhension du texte. En général, ces connaissances sont considérées comme une clef pour percevoir le contenu d'un texte écrit. Donc, les apprenants doivent acquérir un important bagage linguistique (des locutions, des expressions, ...). 4.2.2. Connaissances socio-culturelles La langue reflète la culture du peuple qui parle cette langue. En fait, dans tous les textes, il existe toujours les aspects culturels mais présentés à des degrés divers. Quand on apprend une langue étrangère, on est en contact avec une autre culture différente de la sienne. Les connaissances socioculturelles se définissent comme un ensemble de croyances partagées par des groupes auxquels appartient l'individu et qui "filtrent" les informations qu'il reçoit, colorant ainsi la signification attribuée aux réalités perçues. (Alexander, Shallert et Hare 1991) Autrement dit, ce sont des connaissances et des appropriations des règles sociales et des normes d'interaction entre les individus et les institutions, les connaissances de l'histoire culturelle et des relations entre les objets sociaux. Les compétences socioculturelles attribuent des impacts fondamentaux aux stratégies de lecture, de compréhension et la perception du texte. La simple acquisition de systèmes linguistiques ne permet pas aux lecteurs d'interpréter les idées principales du texte ainsi que le message de l'auteur. Ces connaissances facilitent le processus de la lecture et économisent les forces d'esprit des apprenants. Aujourd'hui, on constate son rôle crucial dans l'enseignement/ apprentissage des langues étrangères, surtout dans la compréhension écrite. En effet, on accorde à la composante culturelle une grande place dans toutes les méthodes d'enseignement du français comme "Le nouvel Espace", "Libre échange", "Sans frontière", "Campus", .... 4.2.3. Connaissances discursives Les connaissances discursives sont des connaissances des différents types et de leur organisation en fonction des paramètres de la situation de communication dans laquelle ils sont produits et interprétés. On constate que lire un texte, ce n'est pas de dégager une succession de phrases isolées, autonomes parce qu'un texte constitue un bloc, un tout qui a un thème et un sens sous une forme définie. Il existe dans un texte un rapport qui lie une phrase à une autre, un paragraphe à un autre, une partie à une autre. N'importe quel texte a son contenu qui domine d'un bout à l'autre du texte. Son thème se réalise sous des idées s'enchainant dans des progressions diverses. Ainsi, pour comprendre un texte, les compétences linguistiques, socioculturelles sont elles insuffisantes. Les lecteurs doivent avoir des connaissances discursives. Elles leur permettent de découvrir tous les moyens formels servant à réunir des éléments linguistiques en texte, d'examiner l'organisation syntaxique à l'intérieur du texte, de dégager son sens. 4.2.4. Connaissances stratégiques Vous voyez que les textes écrits n'ont pas la même structure. Il y a des différents types comme des textes informatifs, expressifs persuatifs, didactiques, ...etc. Et il est évident que les stratégies de lecture ne se ressemblent pas. Alors, quelles stratégies peut - on choisir quand on se trouve deva